skip to Main Content
 Lyon + 33 (0)4 28 04 01 48
Les Informations Générales

Les informations générales

Qu'est-ce que la récupération de données ?

Malheureusement, malgré la fiabilité sans cesse croissante des dispositifs de stockage, la perte d’informations numériques reste assez courante. Les causes générales de la perte de données sont les erreurs humaines, les dysfonctionnements des logiciels (tels que les virus informatiques), les coupures de courant ainsi que les défaillances matérielles.

Toute information stockée sur un support numérique est heureusement presque toujours récupérable. Toutefois, cela ne concerne pas les cas où l’information n’a jamais été réellement écrite sur un support de stockage, par exemple, un document créé mais non enregistré qui a été perdu à cause d’une panne de courant ne peut en aucun cas être récupéré.

L’article suivant décrit les situations de perte de données les plus courantes et les moyens de les traiter.

Cas de perte de données

Les causes les plus courantes de perte de données sont les suivantes :

La suppression accidentelle de fichiers ou de dossiers

Chaque système de fichiers agit différemment lors de la suppression d’un fichier. Par exemple, sous Windows, le système de fichiers FAT marque les entrées du répertoire de fichiers comme “inutilisées” et détruit les informations d’allocation des fichiers (sauf le début du fichier), sous NTFS, seule l’entrée du fichier est marquée comme “inutilisée”, l’enregistrement est supprimé du répertoire et l’espace disque est également marqué comme “inutilisé” ; la plupart des systèmes de fichiers Linux/Unix détruisent le descripteur de fichier (informations sur l’emplacement du fichier, le type de fichier, la taille du fichier, etc.) et indique que l’espace disque est “libre”. L’objectif principal de la suppression de fichiers est de libérer l’espace de stockage utilisé par le fichier pour stocker un nouveau fichier. Pour des raisons de performance, l’espace de stockage n’est pas effacé immédiatement, ce qui fait que le contenu réel du fichier reste sur le disque jusqu’à ce que cet espace de stockage soit réutilisé pour enregistrer un nouveau fichier.

Formatage du système de fichiers

Le formatage du système de fichiers peut être lancé par erreur, par exemple, à la suite de la spécification d’une mauvaise partition de disque ou d’une mauvaise gestion d’un stockage (par exemple, les périphériques NAS formatent généralement le stockage interne après une tentative de reconfiguration d’une matrice RAID).

La procédure de formatage crée des structures de système de fichiers vides sur le stockage et écrase toutes informations par la suite. Si les types du nouveau et de l’ancien système de fichiers coïncident, il détruit les structures du système de fichiers existant en les écrasant par de nouvelles ; si les types des systèmes de fichiers diffèrent, les structures sont écrites à des endroits différents et peuvent effacer les données de l’utilisateur.

Dommage logique d’un système de fichiers

Ce problème peut survenir en raison de pannes de courant ou de défaillances matérielles. Parfois, des dommages logiques sont également causés par des pannes de logiciels. Les systèmes de fichiers modernes ont un niveau élevé de protection contre les dommages logiques des systèmes de fichiers, mais ils restent impuissants face aux dysfonctionnements matériels ou logiciels.

Même un petit morceau de données erronées écrit à un mauvais endroit sur le stockage peut causer la destruction des structures du système de fichiers, brisant les liens entre les objets du système de fichiers et rendant le système de fichiers illisible.

Perte d’informations sur une partition

Cette défaillance peut être due à une opération “fdisk” ratée ou à des erreurs de l’utilisateur, qui entraînent généralement la perte d’informations sur l’emplacement et la taille d’une partition.

Défaillance de stockage

Si vous suspectez un problème physique avec le stockage (par exemple, l’appareil ne démarre pas, fait des bruits inhabituels, surchauffe, rencontre des problèmes de lecture de données, etc.), il n’est pas recommandé de tenter de récupérer les données par vous-même. Vous devez confier le stockage à un laboratoire spécialisé dans la récupération des données.

Si une défaillance est survenue sur un système RAID (défaillance d’un disque en RAID5, défaillance de deux disques au maximum en RAID6, etc.), la récupération des données est possible sans le disque manquant, car la redondance du RAID permet de restaurer les données sans un seul stockage.

Comment fonctionne la récupération ?

Les informations restant sur le stockage peuvent être récupérées dans un endroit sûr. Les chances de succès dépendent en grande partie de la situation spécifique de perte de données, mais vous devez garder à l’esprit qu’aucune information n’est récupérable après avoir été écrasée. Pour cette raison, rien ne doit être écrit sur le stockage avant que le dernier fichier ne soit récupéré.

Un logiciel de récupération des données permet de récupérer les données perdues avec un maximum d’efficacité. Généralement, le processus de récupération des données est basé sur un scan du stockage, qui sert à trouver des informations spécifiques (fichiers supprimés, systèmes de fichiers perdus) et à assembler les structures du système de fichiers endommagé.

Pour plus d’informations concernant les chances de récupération des données en fonction du cas de perte de données et du système d’exploitation du matériel, veuillez consulter la section “Chances de récupération“.

Back To Top